HTML scrolling text here
top of page

Projet Pilote: Résidence à Distance



InterAccess (https://interaccess.org/) et Eastern Bloc sont ravi·e·s d'annoncer un nouveau partenariat pilote et une résidence à distance avec l’artiste Sapphire Woods. Cette résidence rémunérée comprend un mentorat à distance par le personnel d'InterAccess et un membership offert par Eastern Bloc donnant à l'artiste un accès à son espace de laboratoire, son équipement de nouveaux médias, ainsi qu’à ses formations et des opportunités de présentation.

 

Sapphire Woods (iel/ellui) est un·e métamorphe noir·e d'origine caribéenne, un·e conteur·euse, un soleil Vierge et une lune Verseau vivant à Tio'tia:tke (Montréal). Inspiré·e par le savoir de ses grands-mères pour combler les lacunes de connaissances du territoire et de la médecine traditionnelle, Sapphire travaille actuellement à mettre en place une éducation accessible pour les communautés noires et brunes se confrontant à des barrières. Sapphire est impliqué·e dans des collectifs d’herboristerie et d’arts ancrés dans le territoire à Montréal. Iel aime lire et faire des siestes.

 

Dans le cadre de sa résidence, Sapphire travaillera à la collecte, au développement et au partage de connaissances et ressources numériques liées à l'agriculture communautaire et à l'herboristerie traditionnelle enracinées dans les héritages noirs, autochtones et personnes de couleur. Leur travail lors de cette résidence constitue la première étape d'un projet de plus grande envergure: GroundScapes, un jardin virtuel où les connaissances des aîné·e·s, ami·e·s et institutions BIPOC peuvent se croiser, se développer et se disséminer au sein des communautés noires et brunes.

 

Cette collaboration entre Eastern Bloc et InterAccess résulte directement de Rhizomatic Pedagogies, un programme de cohorte dirigé par InterAccess qui s'est déroulé de 2021 à 2023 et qui vise à renforcer le leadership et la collaboration dans le domaine des nouveaux médias au sein des communautés artistiques noires, autochtones et handicapées.

 

Nous remercions le Conseil des arts du Canada pour son soutien.

 

Photo par Hayf Abichahine


Comments


bottom of page